Labels eco construction

Eco construction: quels labels rechercher chez votre entreprise de construction ?

Face aux nombreux enjeux de vie actuels (lutte contre le réchauffement climatique, utilisation rationnelle des ressources…), il existe de plus en plus de labels qui valorisent les constructions dans leur démarche environnementale engagée.

En France, tout propriétaire qui se fait construire une maison signe généralement un contrat de construction de maisons individuelles (CCMI) avec un constructeur de son choix. Ce professionnel propose donc des labels qui garantissent le respect par lui de la réglementation en vigueur, des règles pratiquées par le secteur et désormais le respect de l’environnement par ses démarches et ses bâtiments.

 Trouvez dans cet article l’essentiel des labels environnementaux que vous devez rechercher chez un constructeur avant de le sélectionner.

Le label BBCA

Le label Bâtiment Bas Carbone (BBCA) est un label privé qui permet d’attester qu’une construction est exemplaire en matière d’empreinte carbone. Il intervient dans le champ d’application de la réglementation thermique 2012.

Le label BBCA a pour objectif de diviser par deux les émissions de CO2 sur l’ensemble du cycle de vie de la maison neuve, dans sa construction comme en exploitation (énergies renouvelables et / ou faiblement carbonées) jusque sa démolition. Il se décline en 3 niveaux de performance : standard, performance et excellence.

La certification GBI

La Green Building Initiative est une certification accordée par une organisation à but non lucratif, et qui récompense les constructions les plus vertes par la certification « Green Globes ». Sous forme d’un pourcentage, qui s’étale de 35% à 100% (100% représentant un bâtiment avec l’empreinte carbone la plus faible possible), elle est de plus en plus reconnue à l’international.

Le label Bâtiment Biosourcé

Le label bâtiment biosourcé est un label reconnu par l’État depuis 2012. Il est destiné aux constructeurs qui souhaitent faire reconnaître leurs constructions comme utilisant des matières biosourcées c’est-à-dire les matériaux naturels, d’origine animale ou végétale.

 Il s’agit des matériaux comme la laine de mouton, le liège, la pierre, les plumes de canard, la paille, le bois, le chanvre, la chènevotte… qui participent à réduire considérablement l’émission des gaz à effet de serre.

Par ailleurs, le label bâtiment biosourcé favorise l’usage des ressources de proximité et renforce l’économie locale en dynamisant ses entreprises. C’est donc un gage de ce que le bâtiment a été construit en contribuant au développement de l’économie locale.

Le label HQE (Haute Qualité Environnementale)

Certains préfèrent parler plutôt de concept ou de démarche HQE que de label. HQE est un label qui récompense récompensant les professionnels du bâtiment qui s’engagent à respecter non seulement une démarche qualité pour améliorer le confort de vie et la qualité sanitaire, mais aussi et surtout une démarche écologique visant à réduire l’impact du bâtiment sur l’environnement.

La démarche HQE vise à améliorer la haute qualité environnementale des bâtiments neufs ou existants. En d’autres termes, les bâtiments doivent être sains et confortables. En outre, leur impact sur l’environnement (durant tout leur cycle de vie) doit être optimisé. La certification HQE prend ainsi en compte l’impact autant financier qu’environnemental.

La démarche HQE se repose sur 3 éléments indissociables :

  • Un système de management environnemental de l’opération (SME) ; le maître d’ouvrage fixe ses objectifs et précise les rôles des différents acteurs du chantier ;
  • 14 cibles qui permettent de structurer la réponse technique, architecturale et économique faite au maître d’ouvrage. Elle se décline autour de 4 thèmes : écoconstruction, éco-gestion, confort et santé ;
  • Des indicateurs de performance. Pour obtenir la certification HQE, le bâtiment doit atteindre au minimum 3 cibles au niveau très performant, 4 cibles au niveau performant minimum et au maximum 7 cibles au niveau basique.

Ce label permet au constructeur que vous choisirez de faire reconnaître la qualité environnementale de sa démarche. L’Association HQE dispose d’une liste d’organismes pour attester de cette démarche.

Le label NaturePlus

Ce label est né d’une initiative de distributeurs de matériaux de construction allemands. C’est également un label d’innovation écologique de qualité internationale. Il concerne les produits de construction et de l’habitat. Les produits s’étant vu décerner ce label sont des produits haut de gamme à la fois sains, respectueux de l’environnement et fonctionnels.

Natureplus permet ainsi d’orienter les acteurs de la construction vers des matériaux durables question de garantir efficacité et respect de l’environnement à leur clientèle.

Le label Habitat & Environnement

Ce label garantit que le bâtiment a été conçu et construit dans une démarche pro-environnementale, et ce, durant toutes les étapes du projet. Elle concerne les logements neufs collectifs ou les maisons individuelles en secteur groupé.


Pour y parvenir, le bâtiment doit satisfaire au moins 6 thèmes environnementaux sur les 7 que comprend le label. Parmi ces thèmes, 3 doivent obligatoirement être respectés. Il s’agit du « management environnemental de la construction », de « l’énergie et la réduction de l’effet de serre », ainsi que des « gestes verts ». Les 4 autres thèmes sont « la filière constructive », « le choix des matériaux », « la préservation des ressources », ainsi que « le confort et la santé » de l’usager.

Le label Bâtiment Basse consommation

C’est également un label environnemental que peut proposer un constructeur. Il est issu de la réglementation thermique 2012 relativement aux constructions neuves. Il permet d’identifier les constructions dont la consommation énergétique nécessaire au chauffage, à l’éclairage et à la ventilation n’excède pas 80% de la consommation réglementaire.

Si vous souhaitez donc que votre logement détienne une qualité environnementale supérieure, vérifiez ces labels chez votre constructeur.